Comment rendre un pronostic rentable ?

La plupart des turfistes qui jouent aux courses hippiques de manière régulière ou occasionnelle suivent un ou plusieurs pronostics de la presse hippique. Je dirai même qu’un très grand nombre de ces turfistes sont influencés par les pronostiqueurs de la presse hippique.

Pourquoi sommes-nous influencés par les pronostics ?

Il faut savoir que dans les courses hippiques mais aussi dans les autres paris sportifs, on cherche à multiplier notre mise par un certain rapport pour obtenir un gain qui nous laisse bénéficiaire sur le long terme : gain – mise = bénéfice. Cet objectif de gain motive la quasi majorité de tous les turfistes. Vous allez me dire que pour l’instant j’énonce que des évidences et vous avez raison !

Seulement comment fait-on pour être plus « rusé » que les autres turfistes (qu’il soit assis à côté de nous au Bar-Pmu ou en train de parier sur un site Internet de pari en ligne) ? Nous avons deux options.

Soit on s’y connaît et nous avons la science du Turf en nous. Dans ce cas, on va passer du temps à étudier chaque course, chaque cheval, chaque entraîneur, chaque propriétaire, la musique (comment s’est placé le cheval dans les dernières courses), les records du cheval, ses gains… C’est ce que l’on appelle faire le papier ! C’est une technique qui porte ses fruits sur le long terme et qui peut être passionnante mais aussi et surtout très chronophage et donc peu exploitable et exploitée par la majorité des turfistes.

Soit on décide de suivre un ou plusieurs professionnels de la presse hippique qui sont payés ou non pour sélectionner et classer les chevaux d’une course. Ces pronostiqueurs peuvent livrer leur classement dans des journaux payants qui sont, de par leur ancienneté, devenus des références. C’est le cas de Paris-Turf, Week-End, Tiercé Magazine… Mais nous avons aussi des pronostiqueurs qui publient leur pronostic dans la presse quotidienne nationale ou régionale. D’ailleurs ces journaux ont tout compris puisqu’ils publient les chiffres et performances des chevaux mais aussi leurs analyses et pronostics de quoi nous influencer à « l’insu de notre plein gré » ! C’est idem sur les sites de paris en ligne avec en plus du tableau des partants, le prono « maison » qui se trouve sur la même page que la prise de pari en ligne.

Quoi qu’il en soit, nous avons des données -un peu trop diront certains- à la fois hippiques (performances passées de chevaux) et humaines (les pronostics).

Dans cette étude dédiée aux courses hippiques, nous allons examiner un pronostic connu et savoir comment le rendre rentable et ensuite nous découvrirons comment réaliser une sélection rentable sans aucun pronostic.

Offert avec cet ouvrage, la sélection rentable (rendement de 121,50% au jeu simple placé et gagnant) expliquée dans les pages suivantes qui vous sera envoyée par mail (voir comment recevoir la sélection en fin de cet ouvrage).