Pronos vs sélections hippiques : que choisir ?

Pronos vs sélections hippiques : que choisir ?

by jp, 9 mai 2019

Tout turfiste avisé ou non s’est, un jour, posé la question de suivre soit un pronostic hippique soit une sélection pour concevoir ses jeux.
Mais au fait quelle est la différence entre ses deux termes ?

Le pronostic hippique est établi par un spécialiste qui va classer les partants d’une course selon ses propres inspirations (connaissances personnelles, tuyaux récupérés auprès des entraîneurs ou des drivers/jockeys, l’étude des performances des chevaux…). On trouve la plupart des pronostics hippiques dans la presse spécialisée (Paris-turf, Week-End, Bilto…), dans les médias TV-Radios (Equidia, RTL, Europe 1), dans la presse quotidienne régionale (Ouest France, Nice Matin, L’Yonne Républicaine…) mais aussi sur les sites internet ou blogs.
À noter que les opérateurs de paris se sont progressivement insérés sur le marché pour devenir aujourd’hui des acteurs importants dans l’univers du pronostic hippique (Zeturf, PMU…).
Historiquement, bon nombre de turfistes suivent les pronostics issus de « la Bible des courses hippiques » à savoir Paris-Turf. En effet, ce journal est reconnu et surtout crédité de résultats assez performants depuis de nombreuses années.

Les sélections hippiques sont-elles bénéficiaires ?

La sélection hippique est souvent plus restreinte qu’un pronostic. Elle vise les joueurs de jeux simples voire de couplés à contrario du pronostic qui ciblera essentiellement les amateurs de jeux combinés tels que le Quinté, Quarté et autres trios. La sélection va s’employer à ne retenir qu’un ou plusieurs chevaux à l’aide de filtres et de critères. Ceux-ci sont fréquemment basés sur les performances des chevaux (musique) mais aussi sur les conditions de la course (handicap, discipline, place à la corde ou au poteau…).
« Il est nécessaire qu’une sélection soit rentable pour envisager de la jouer dans l’avenir. On va ainsi mesurer le rendement d’une sélection en divisant la somme des gains par la somme des mises jouées sur nos chevaux retenus. Si le rendement est supérieur à 100% alors on a affaire à une sélection entable. Plus ce rendement sera important et plus la pérennité de cette sélection sera fiable ! », explique JP du blog-gagner-au-turf.com.

Comment perdre 115 000 € ?

La principale différence entre un pronostic et une sélection se situe donc sur la rentabilité.
Pour infos, les turfistes qui joueraient les 8 chevaux donnés par Paris-Turf dans chaque quinté – test réalisé sur 2684 courses à évènements – auraient perdu plus de 115 000 € (gains : 166 218 € et mises jouées : 281 352 €) soit un rendement net de 59 %.

Prenons maintenant l’exemple du premier cheval de Paris-Turf qui serait joué dans le Quinté au jeu simple gagnant uniquement. Ce cheval arrive près d’une fois sur quatre soit une réussite de 23,2 %. Son rapport moyen est de 3,90 € et son rendement est de 90,40 %. Donc si l’on joue mécaniquement sur ce cheval, on perdra environ 10% de nos mises totales. Le test a été effectué sur 2684 quintés et on a ainsi perdu près de 253 €.

Des astuces pour transformer un pronostic en sélection…

Est-ce possible de transformer un pronostic, qui par définition est déficitaire, en sélection rentable ?

Des astuces et des méthodes existent pour réussir à augmenter le rendement d’un pronostic. Reprenons notre favori de Paris-Turf, nous allons lui appliquer un critère de sélection qui sera de jouer ce favori si et seulement si sa dernière course a eu lieu sous 13 jours. En testant à nouveau ce cheval, on obtient une réussite de 27,06% soit plus d’une fois sur quatre à l’arrivée. Mais surtout notre rendement passe de 90% à 102 %. On améliore même le rapport moyen : 3,77 €. Le seul bémol est l’activité qui va passer de presque 100% (en enlevant les non partants) à plus de 14% en appliquant le filtre des 13 jours. On ne jouera donc en moyenne un quinté sur cinq. Il est impératif de bien comprendre qu’une sélection dite rentable ne retiendra pas systématiquement un cheval par course. Si tous les filtres ou critères sont satisfaits alors un ou plusieurs chevaux seront retenus sinon il n’y aura rien à jouer. C’est l’essence même d’une sélection !

La plupart des méthodistes et systémiers (turfistes qui cherchent des moyens d’augmenter la rentabilité de leurs paris hippiques) vont donc œuvrer dans la direction des sélections quitte à posséder plusieurs sélections afin de booster leur activité de jeu.

 

Pour conclure sans adopter une position manichéenne, les pronostics vont largement satisfaire les joueurs qui ont besoin d’établir un classement préférentiel pour leurs paris.
Les aficionados du jeu simple qui souhaitent faire croître leur capital jeu se dirigeront tout naturellement vers des sélections rentables.

Où trouver des pronostics mais aussi des sélections rentables ?

Le club VIP Turf du blog-gagner-au-turf.com comprend deux pronostics et une synthèse pour le quinté ainsi que des sélections rentables. Un mail est envoyé aux abonnés chaque soir. A noter qu’une gestion en ligne permet de suivre trois chevaux chaque jour grâce aux mises indiquées.

Plus d’infos : Blog-gagner-au-turf.com

Les pronos et sélections des Tontons Parieurs offrent aux turfistes des pronostics pour le quinté. Deux sélections rentables (les déferrés des Tontons et le placé du Quinté) affichent une belle stabilité et des rapports souvent très rémunérateurs. Un espace membre privatif est réservé aux abonnés des Tontons Parieurs.

Plus d’infos : Les Tontons Parieurs

 

No Comments


    Laisser un commentaire

    Votre adresse mail ne sera pas publiée RLes champs requis sont marqués *

    *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.